Décontraction :
Le saviez-vous ?

 

- Le premier texte juridique retrouvé s’appliquant à un fromage, faisant référence à un proche cousin du Roquefort, est un arrêt du Parlement de Toulouse, daté de 1666. Cet éminent fromage faisait déjà l’objet d’une charte royale accordée par Charles VI.

- Au 6 ème siècle avant J.C., les Egyptiens tentèrent de simplifier la traite manuelle en introduisant une canule de paille de blé dans le canal de chaque trayon.

- Il faut 5,5 litres de lait pour faire 250 g de beurre ou 22 litres pour faire 1 kilo.

- C’est en 1928 que la fabrication franc-comtoise d’Emmental dépasse pour la première fois celle du Comté.

- L’explosion de la crème fraîche date du 19 ème siècle avec l’arrivée de l’écrémeuse centrifugeuse et sa capacité à extraire rapidement la crème du lait.

- La loi du 26 juillet 1925 consacre l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) Roquefort.

- C’est à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris (Trocadéro) en 1878 que les premières barattes et écrémeuses centrifugeuses ont été présentées aux regards des Parisiens.

- Au Néolithique apparaît les débuts de la consommation de protéines d’origine animale.

- La recuite, petit lait purifié à chaud par addition d’aisy, est la base de la macération des caillettes avec lesquelles le fromager fabrique parfois sa présure.

- La couleur du beurre dépend du fourrage consommé.

- Les travaux de Louis Pasteur sur les fermentations, aboutissant à la découverte des bactéries en 1856, ont permis une plus grande maîtrise de la transformation fromagère. La fermentation se révéla être un processus biologique et non chimique, comme beaucoup le croyaient. Trente ans de travaux ont abouti aux premiers pas de la pasteurisation et aux premiers pasteurisateurs à lait.

- Les plaques de caséine incrustées dans le talon des fromages, identifient l’Emmental quand elles sont rouges, le Beaufort lorsqu’elles sont bleues et le Comté pour les vertes.

- C’est en 1867 que la stérilisation (inventée par Nicolas Appert) est appliquée, pour la première fois, au lait en bouteille.

- 500 litres de lait sont nécessaires pour fabriquer une meule de Comté d’environ 45 kg.

- Si on fait bien sûr du fromage avec du lait de vache, de chèvre et de brebis, parfois avec du lait dit de mélange, on en fabrique aussi avec du lait de yack, de buffle, de zébu, de lama, de jument, d’ânesse, de chamelle ou de renne.

- Les premiers laits fermentés, lointains ancêtres des yaourts d’aujourd’hui, comme le kefir ou le khoumys doivent leur existence aux mélanges fortuits de lait avec des ingrédients végétaux, porteurs de bactéries, facilitant la fermentation. On peut rappeler que le lait utilisé était alors celui de jument.

- En 1953, la réglementation fait obligation de vendre le lait pasteurisé en bouteilles cachetées dans les villes de plus de 20.000 habitants, par opposition au lait en vrac.

- Quant une meule d’Emmental pèse au moins 70 kg, une meule de Comté peut aller jusqu’à 55 kg et une meule de Beaufort se situe entre 20 et 70 kg.

- En août 1944, après le débarquement des alliés en Normandie, le kilo de beurre atteindra 1.000 Francs à Paris.

- Louis Pasteur est né à Dole, en Franche-Comté. Il a, durant de longues années, effectué ses recherches à Arbois, capitale des vins du Jura, où il avait des vignes. Arbois est située tout près de Poligny, capitale du Comté. C’est en cherchant à réduire les maladies qui altéraient la qualité des vins arboisiens qu’il a mis au point le chauffage, à l’abri de l’air, procédé dit de la pasteurisation, étendu depuis à d’autres boissons comme le lait (par Emile Duclaux en 1890) ou la bière.

- Le décret du 30 décembre 1988 désigne sous la mention fromage, un produit fermenté ou non, affiné ou non, obtenu à partir de matières d’origine exclusivement laitière, lait, partiellement ou totalement écrémé, crème, matière grasse, babeurre, utilisées seules ou en mélange et coagulées en tout ou en partie avant égouttage ou après élimination partielle de la partie aqueuse.

- L’invention du lait en poudre date de 1855.

- Les premiers pas de l’industrialisation de la fabrication du fromage datent du début du siècle.

- Une noisette de beurre équivaut à 4 g. Une noix vaut le double.

- La célèbre marque La Vache qui rit, créée en 1921 par Léon Bel, doit son visuel, transmis en 1924 et mondialement connu aujourd’hui, à Benjamin Rabier, dessinateur de livres pour enfants.

- En 1880, 80 % du lait consommé par les Parisiens est acheminé par le chemin de fer.

- La première microfiltration date de 1994. Elle a été réalisée par L’Institut National de Recherche Agronomique (INRA) de Rennes, en Bretagne.

- En Ethiopie, il était de bon goût de se passer du beurre dans les cheveux, signe d’élégance. Au Cameroun, on l’utilise encore aujourd’hui, pour se maquiller.

- Le document le plus ancien attestant l’existence d’une fruitière (fructerie dans le texte) date de 1267. Il s’agit d’un texte qui fait référence à la fruitière de Desservilliers, dans le Doubs, en Franche-Comté.

- La galopita est une tarte au lait grecque.

- Les deux premières Ecoles Nationales des Industries Laitières (ENIL) datent de 1888 pour celle de Mamirolle (Doubs) et de 1889 pour celle de Poligny (Jura).

- Avec le temps, les techniques de moulage du caillé ont assez peu évolué. Seuls les matériaux ont sensiblement changé : du bois à la terre, jusqu’au début du 20 ème siècle, de la terre au métal jusqu’à la première moitié du 20 ème siècle et du métal à la matière plastique, à partir de 1950.

- Le beurre frais a la réputation d’être aphrodisiaque.

- La Vache qui rit des Fromageires Bel est aujourd’hui encore fabriquée à Lons-le-Saulnier, comme d’ailleurs la vache Grosjean, son concurrent du groupe Lactalis ex Besnier.

- L’Agora, antique marché situé au pied de l’Acropole d’Athènes, était connue pour ses fromages.

- Avant Pasteur et ses découvertes, le lait était considéré comme une boisson précieuse mais fragile, à consommer rapidement.

- Le yaourt est entré dans le Petit Larousse en 1925.

- Pendant la guerre de 14-18, et le développement des boîtes de fer blanc, les soldats appelaient la cancoillotte stérilisée par les sobriquets “ tempête ” ou “ me… ” du diable, faisant référence à son goût et à sa forte odeur.

- Vers 1890, les premières boîtes à fromages sont fabriquées dans le Jura avec du bois d’épicéa, pour l’expédition du Camembert de Normandie.

- Le beurre a un taux de digestibilité de 97 %.

- Les peuls est le peuple d’Afrique qui fait naître le monde d’une goutte de lait. Ils considèrent par ailleurs comme un compliment de dire à une femme qu’elle est belle comme une génisse de deux ans.

- La découverte de la première forme du beurre à la fin du Néolithique est sans doute fortuite. Lait agité volontairement ? Personne ne le sait avec certitude. Mais son développement vient sans doute de l’Inde.

- Les fromages à pâte fraîche contiennent environ 80 % d’eau, ceux à pâte molle environ 50 % et les pâtes dures entre 30 et 50 %.

- L’écrivain latin Pline l‘Ancien confirme que les Romains appréciaient les fromages et cela, sans distinction des laits utilisés. Ceux d’origine gauloise avaient leur préférence.

- C’est à partir de 1850 que Charles Gervais, alors commis aux Halles de Paris, entreprit la mise en valeur du “ Petit Suisse ”, à la Ferme du Manet, dans le Pays de Bray, en Normandie.

- C’est environ 10.000 ans avant J.C. que l’on retrouve les premières traces d’élevage laitier au Moyen-Orient.

- Contrairement aux idées reçues, le lait fermenté fut découvert en Mongolie. Au même moment, les turcs voyaient naître le yoghourt.

- Au Tibet, on consomme du lait de yack. On dépose également du beurre sur la tête des invités pour le nouvel an.

- C’est en 1793 que Marie Harel mit au point la fabrication du Camembert de Normandie, dans le village du même nom.

- La France est le premier producteur de beurre de la Communauté Européenne.

- La désignation au lait cru est réservée aux fromages fabriqués avec du lait non pasteurisé.

- La “ dulce de leche ” est une confiture de lait en Amérique du sud.

- Les Grecs ont appris à faciliter l’étape du caillage avec du suc de figuier.

- C’est sous le règne de Charlemagne que les moines ont développé de nombreuses techniques de fabrication et d’affinage et ainsi répandu les fabrications de fromage, au sein de l’Empire. On retiendra certains grands noms comme le Munster, le Pont-L’Evêque, le Port-Salut ou le Maroilles.

- A Osaka, au Japon, on utilise la caséine du lait dans la fabrication de tissus soyeux.

- 30 g d’Emmental couvre 51 % des besoins en calcium d’un enfant de 9 ans et 14 % de ses besoins en protéines.

- Entre 1910 et 1920, les premiers laits pour nourrissons arrivèrent sur le marché. Avant le yaourt qui allait suivre quelques années plus tard.